Crème hydratante faite maison

Et si je faisais ma crème hydratante moi-même ? çà m’a pris d’un coup un soir de cette semaine. Pourquoi ? Une envie de naturel, d’essentiel pour ma peau et mon corps sans ajouts de molécules de synthèse. Alors j’ai épluché différentes recettes et j’en ai créé une (à ma sauce) qui me paraissait assez simple pour débuter. Me voilà partie direction le magasin Bio le plus proche pour chercher les ingrédients. Quand on les achète la première fois çà revient assez cher mais les quantités permettront d’en faire plusieurs fois ou de réaliser une grande quantité en une fois si vous êtes grand consommateur ; attention toutefois, la crème ne se conserve pas plus d’un ou deux mois comme il n’y a que des conservateurs naturels.

IMG_4776.JPG

Fragile, allergique, mixte, grasse, sèche… il y a tant de types de peaux différents et chacune a des besoins spécifiques. Un premier avantage de cette crème est qu’elle peut être réalisée à la carte. Vous avez la peau sèche ? Optez pour de l’huile d’avocat très hydratante. Son parfum peut aussi être choisi selon nos envies ; envie de sud et de soleil ? On ajoute de l’huile essentielle de lavande. Vous la voulez aux agrumes ? C’est possible avec l’huile essentielle citronnée associée à celle d’orange douce.

Difficulté :

Facile

Temps de réalisation :

Rapide (15 minutes environ)

Composition :

IMG_4737.JPG

  • Cire émulsifiante, 12g
  • Extrait de pépins de pamplemousse, 20 gouttes
  • Huile(s) essentielle(s), 5 gouttes au total
  • Glycérine végétale, 15 ml
  • Huile végétale (noyau d’abricot, avocat, jojoba,…), 80 ml au total
  • Eau florale (eau de rose, lavande,…), 80 ml au total

Comme dit précédemment, on trouve tous ces ingrédients en magasins bio mais aussi sur Aroma Zone où il y a aussi un grand choix de pots de différentes contenance pour conserver la crème

Ustensiles:

  • Une casserole
  • un fouet
  • un ou plusieurs pots (de préférence en verre) pour conserver la crème
  • optionnel: si vos pots sont en PET, il faudra de l’alcool à 70% pour les stériliser
  • toute cette vaisselle doit être bien propre

C’est parti !

Peser ou doser les ingrédients suivants: cire, glycérine et huile végétale

img_4741

12g de cire émulsifiante

 

IMG_4745.JPG

L’huile végétale et la glycérine : environ 9.5 cl au total

 

Mettre la glycérine, l’huile végétale ainsi que la cire dans une casserole et chauffer  à feu très doux ; j’ai choisi un mélange d’huile d’avocat et d’abricot (moitié/moitié) et le parfum qui se dégage est vraiment agréable.

IMG_4752.JPG

Mélanger de temps en temps, il faut que la cire fonde tout doucement

 

Au fur et à mesure que la cire fond, on observe un trouble qui se forme ; quand on ne voit plus de copeaux de cire, c’est bon.

Doser ensuite l’eau florale.

IMG_4759.JPG

Je n’ai pas rincé le verre doseur et il restait encore de l’huile dosée précédemment. Après l’ajout de l’eau florale on voit bien les deux phases aqueuse et huileuse qui se forment. C’est la cire émulsionnante qui permet de mélanger ces deux phases et la tenue dans le temps de cette émulsion

 

On ajoute ensuite l’eau florale et on mélange au fouet énergiquement; au moment de l’ajout on voit un trouble blanchâtre apparaître, on continue d’agiter et observe des grumeaux, on continue toujours de mélanger jusqu’à épaississement ; quand on voit les traces laissées par le fouet (comme ci-dessous) c’est bon!

IMG_4762.JPG

On retire du feu et on attend que le mélange refroidisse un peu puis on ajoute l’huile essentielle ou le mélange d’huiles essentielles ; ajouter juste la quantité préconisée, 5 gouttes pas plus, car les huiles essentielles mal dosées peuvent avoir des effets néfastes. Les gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse sont mises en dernier car il faut que la préparation soit assez froide pour ne pas détériorer l’antioxidant contenu dans les pépins ; c’est lui qui permettra la conservation de la crème. Mélanger de temps en temps au cours du refroidissement.

Stériliser les pots dans lesquels seront conservés la crème. Pour çà, on utilise soit de l’alcool à 70% ou s’ils sont en verre, on y verse de l’eau bouillante. On laisse reposer quelques minutes l’alcool ou l’eau bouillante avant de vider et retourner le récipient sur un chiffon propre et de bien les laisser sécher.

IMG_4768.JPG

Petit rappel! les pots de conservation doivent être bien stérilisés

 

Dernière étape, transvaser la crème dans les pots.

IMG_4778.JPG

Ne pas oublier de noter sur le pot la date limite d’utilisation (conservation 1 à 2 mois) ; de toutes manières dès que la crème commence à sentir différemment il faut la jeter.

IMG_4774.JPG

Le mélange que j’ai choisi : huile d’avocat nourrissante, huile d’abricot revitalisante, huile essentielle de cannelle qui favorise la circulation et de ylan-ylan pour son parfum, eau florale de rose tonifiante, hydratante et apaisante.

Conclusions

Très facile à réaliser, prête deux temps trois mouvements, j’ai beaucoup apprécié la possibilité de parfumer à notre gout et de choisir les propriétés qu’aura la crème. De composition naturelle, la texture épaisse et crémeuse est agréable ; un petit bémol le film légèrement gras laissé sur la peau mais qui garantit une bonne hydratation.

 IMG_4775.JPG

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Crème hydratante faite maison

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s